Retour à Rochefort

Mon premier mois de janvier à Rochefort.

L’établissement thermal est fermé jusqu’en février. Sans curiste, pas d’hébergement et pas de tourisme (cela représente 325 000 nuitées, sans compter les conjoints). Du coup les restaurants en profitent pour se reposer après les fêtes de fin d’année, les ostréiculteurs en font autant, certains commerçants aussi. La corderie royale et les musées sont fermés. A part le théâtre et la médiathèque pas d’animation culturelle ! C’est comme une hibernation. On attend le réveil.

Dès février, on va se préparer pour le printemps, les promenades du bord de Charente, les sorties en mer vers l’ile d’Aix et Fort Boyard, la traversée à pied jusqu’à l’ile Madame.

En attendant les signes avant-coureurs du renouveau, une grosse drague* est en train de désenvaser (néologisme ?) la sortie du  bassin de radoub où L’Hermione attend sagement le 30 janvier pour s’envoiler (sic) vers La Rochelle et faire route vers la méditerranée.

20180123_141705

Tristesse des promeneurs habitués à rendre visite à la grande dame à la silhouette tutélaire, qui vont être orphelins pendant  six mois, mais fierté partagée devant l’exploit peu banal de cette vieille dame qui reprend la mer après une traversée mémorable de l’Atlantique.


* je vous parlerai du génie inventif des ingénieurs et de la solution pour désenvaser les rivières et estuaires.

Photos du Maroc

IMG_6266                                                                                                                                                                                                                                                                                  Avant de me lancer dans quelques récits de nos aventures marocaines, je vous donne à voir les quelques reportages photo commis tout au long des dix années passées au Maroc. El Jadida n’est pas oubliée et fera l’objet d’un traitement spécial.

 

Nord du Maroc : (avril 2013) Asilah, Tetouan, Oued lahou, Chefchaouen

Azemmour : ville voisine d’El Jadida à l’embouchure de l’Oum Rbia

Volubilis : (octobre 2009) ville romaine très bien conservée entre Meknes et Fes

Désert : (juin 2009 avec Cathie) plongée vers le sud : Marrakech, Tisselday, Ouarzazate, Zagora, Mhamid avec bivouac dans les dunes de Chigaga

Tamegroute : (avril 2017 avec Caroline et Jonathan) dernière incursion dans le sud : Tisselday, Telouet, Ait Benhaddou, Ouarzazate, Zagora, Tamegroute sa poterie typique et sa bibliothèque coranique, bivouac dans les dunes de Tinfou

Marrakech : le meilleur de Marrakech : la medersa Ben Youssef et les jardins de la villa Majorelle

bonne visite

L’Hermione, enfin !

hermione2

Qu’est-ce qui alimente les conversations des Rochefortais en ce début d’année aussi pluvieux que venteux ? La météo capricieuse, les effets du réveillon, les résolutions déjà abandonnées, l’incinérateur d’Echillais, la taxe d’habitation,… Que nenni !

C’est L’Hermione qui fait le buzz !

L’Hermione, appelée « la frégate de la liberté » est une frégate construite à Rochefort en 1777. Son principal fait d’armes, c’est d’avoir embarqué le marquis de La Fayette qui voulait participer aux côtés de Georges Washington à la guerre d’indépendance américaine. 34 canons, 66 mètres hors tout elle file 14,5 nœuds et s’illustra dans maintes batailles jusqu’à sa disparition au large du Croisic en 1793.

Une réplique de l’Hermione de 1779 est construite à Rochefort à partir de 1997, mise à l’eau en 2014 et devient avec la Corderie royale, l’attraction touristique de la ville.

Début 2015 elle fit voile vers les Etats-Unis pour un voyage mémorable (video). En 2018 elle entreprend un périple en méditerranée (programme) qui durera six mois de janvier en juin. La préoccupation des Rochefortais est légitime : si un bateau est fait pour naviguer, six mois d’absence du bassin de radoub où il est amarré va porter un coup sévère à l’activité touristique.

En 2014 l’Hermione a vu défiler 245 600 visiteurs en 10me position pour la région, loin devant la Corderie royale à 93 000 visiteurs

On en reparlera, mais ce qui est sûr c’est que je serai là pour son départ le 30 janvier

A bientôt et bon vent pour 2018