Grandeur et décadence du pigeon

Au cours de mes pérégrinations j’ai pu admirer quelques pigeonniers curieux ou majestueux :

  • le plus beau et monumental de Montierneuf à Saint Agnan près de Rochefort. Environ 1000 boulins (trous de pigeon), 17 mètres de haut, classé monument historique
  • Un pigeonnier communautaire sur pilotis situé sur le chemin de Compostelle près de Lauzerte
  • un pigeonnier dans une demeure renaissance à Coulon

Quand je compare à la situation actuelle du pigeon, je m’interroge sur la perte de statut : Qu’en reste-t-il ? un souvenir des pigeons voyageurs de la première guerre mondiale qui les a vus transporter des messages, un sport typique du nord de la France, la colombophilie où les coulonneux s’affrontent a travers leurs champions le dimanche, la pastilla marocaine, plat de prestige dans lequel malheureusement le pigeon est de plus en plus souvent remplacé par du poulet. Sans oublier la vallée des pigeons en Cappadoce et ses pigeonniers troglodytes.

Peu de chose en réalité et même un ostracisme marqué dans les zones urbaines où ses déjections provoquent nuisances et dégâts. Mais les pigeonniers imposants sont là pour nous dire que ce ne fut pas toujours le cas.

« Le pigeon domestique est utilisé jusqu’au début du XVIIIème siècle pour produire de la viande. C’est un animal à forte capacité de reproduction. Le pigeon est aussi une viande disponible à tout moment de l’année car même lorsque les conditions ne sont pas favorables pour qu’il se nourrisse dans les champs, il peut être nourri de grain. De plus c’est une viande pratique car transportable sur pieds. Les pigeons sont donc très utilisés lors de grands voyages, en bateau par exemple.

Les pigeons sont aussi très utiles grâce à la colombine (leurs déjections) qui, riche en azote et en acide phosphorique est un engrais de premier ordre pour les cultures telles que le chanvre ou le tabac. La colombine peut même figurer dans les contrats de mariage comme une partie de la dot. » (L’histoire des pigeons in Cosa Animalia)

Il est temps de lui rentre justice et si vous passez par Rochefort, n’oubliez pas de rendre une visite au pigeonnier du Prieuré de Montierneuf à Saint Agnant.

Une réflexion sur “Grandeur et décadence du pigeon”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s